Lîle des esclaves  Index du Forum

Lîle des esclaves
Forum RP Yuri et Futanari / NC -18

IndexFaqchercherMembresGroupe S'inscrire Se connecter

[Archives] Louise

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Lîle des esclaves Index du Forum -> Zone de départ -> Fiches de présentations -> Présentations des Prothéennes -> Fiches des Prothéennes validées
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Les déesses
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2012
Messages: 526
Date de naissance: 01/01/0001

MessagePosté le: Mer 31 Oct - 18:01 (2012)    Sujet du message: [Archives] Louise Répondre en citant

Nom : Louise

Prénom : Moncigüe

Age : Une quarantaine d'années

_______________________



Particularités physiques :
La jeune femme possède une paire de bras supplémentaires génétiquement implantés. Ainsi qu'un piercing sur le téton droit, datant de sa période de captivité.

Capacités :

A des fins aussi bien militaires que civile, et privée, la jeune femme a subit une série d'implants neuraux augmentant le champ de ses capacités sensorielles afin de lui permettre de mieux ressentir et analyser le monde qui l'entoure. Ainsi que les personnes qui l'entoure. Analyser le plaisir et les phéromones produites, les réactions musculaires plus ou moins involontaires, évaluer les sensations subissant les corps alentour à travers une myriade de signaux aussi bien visuels que chimiques et sonores.
Malheureusement ces implants firent apparaître, lors de la captivité de Louise chez les créatures, des effets secondaires imprévu sur la jeune femme. Une forme d'empathie involontaire à l'égard des personnes alentours …
L'excitation des corps lui devenant … contagieuse … communicative … retranscrite et déformée, exacerbée … Tout particulièrement l'excitation, la douleur, le plaisir ...Et parfois Louise s'en repais, les cherchant, les désirant. Cherchant à infliger encore plus de plaisir ou de douleur afin d'exacerber le plaisir de l'autre et le sien. Et d'autres fois elle ressent et s'accapare les sensations, les plaisirs et les douleurs, comme si elle les vivait elle-même. A en devenir folle.

Son propre corps est devenu plus sensible, plus réactif. Plus avide. Particulièrement lorsque ses capteurs s'affolent et lui retranscrivent des vagues et des vagues de sensation autour d'elle.
Jamais elle ne résistera à la frustration. C'est là l'une de ses plus grande faiblesse. Par contre elle aime, et adore, l'infliger. Et maintenir celles qui finissent entre ses mains dans un état de désir permanent …
Le simple spectacle de quelqu'un se masturbant est, pour elle, infiniment érotique … Parce-qu’elle sait ce qu'elle ressent. Et meurt d'envie de le ressentir … La perverse en trempe sa culotte ...

Grâce à ses liens avec divers laboratoire, Louise possède également nombre de drogues et psychotropes qu'elle utilise tant sur elle-même que sur ses proies ou ses amantes.

Dernièrement, la jeune femme s'est faites implanté un prototype d'implant neural agissant sur les sur les ondes cérébrales. Celui-ci permet à Louise de préserver en tout temps son libre arbitre, empêchant toute présence intrusive dans ses pensées. Ou au moins lui permettant de lutter contre toute présence contre-nature.
Mais la puce lui permet également d'agir directement sur les ondes alpha d'un sujet. Lorsqu'elle l'active, sa voix se fait grave, extrêmement vibrante, intrusive. Concrètement, Louise prononce un ordre simple, tel que « A genoux. », « Lèche », ou « Avale ».Les ondes agissent directement sur la victime, qui se retrouve alors contrainte d'obéir à l'ordre. L'ordre agit sur l'instant entre les pensées et les actes, de fait la victime sentira son corps agir, sans pouvoir l'en empêcher, mais restera consciente de ce qu'il se passe.

_______________________



Histoire :

Mademoiselle Louise. Maîtresse Louise.

La réputation de la jeune femme n'est plus à refaire. « La Veuve Rouge » comme on la surnomme. Et ce surnom lui va à ravir, en référence à une race d'araignée prédatrice et vorace qui dévore ses conquêtes une fois qu'elle en à fini avec elles. Pour une femme connue pour ses quatre bras, et sa grande consommation d'esclaves et d'amantes, c'est le surnom parfait …
Mais par respect, lorsque ses connaissances s'adressent à elle, elles l'appellent «Mademoiselle Louise ». Quant aux esclaves, elles doivent la nommer « Maitresse Louise ». Sous peine de représailles claquantes.

La jeune femme possède un manoir, qu'elle à nommé le « Saint-Sulpice », du coté Est de l'île, dans la ville des humaines. Un lieu réputé pour les soirées que la jeune femme y donne régulièrement, auxquelles elle convie certaines de ses consœurs Dominatrices avec leurs esclaves. La rumeur laisse entendre que participer à l'une de ces soirées est la promesse de nombreux plaisirs et découvertes. Mais pour être accepté au sein de ce cercle privé, il faut endurer un rite d'initiation secret … qui laisse, parait-il, quelques marques durant plusieurs semaines ...

Louise entretiens de nombreux liens avec plusieurs laboratoires de recherche, dont le complexe Demiurge Ex Machina [D.E.M.] situé à l’extérieur de la ville.
Peu de personnes connaissent les raisons de ces liens entre Louise et ce complexe, et lorsqu'on lui pose la question elle répond d'un sourire énigmatique, un sourire … légèrement sadique .... Officiellement, elle est l'une des employées du [D.E.M.]. Mais ses domaines de prédilections n'ont pas grand chose de scientifique. Pourtant la jeune femme se rend au complexe plusieurs fois pas semaines. Et n'en revient qu'à la nuit tombée, la plupart du temps éreintée, épuisée. Parfois même le corps marqué de cicatrices, de morsures, de griffures ...

En vérité, Louise Moncigüe est née au sein du [D.E.M.], dans un univers d'expérimentations et d'essais.
Elle a grandi et à été élevée au sein de ce complexe de laboratoires spécialisé dans la bio-génétique et la neuro-technologie. Elle même ne sait pas réellement où elle a vue le jour, peut-être a t'elle été confiée encore nourrisson aux laboratoire, ou est-elle née in-vitro dans l'une de ses cuves. Cela n'a de toute façon pas vraiment d'importance dans ce monde.
Les seuls souvenirs qu'elle conserve de son enfance se déroulent entre les murs de ces laboratoires. Quelques furent les circonstances de la naissance de Louise, le [D.E.M.] à pourvu à ses besoins et son éducation. En échange, elle servait de sujet d’expérimentation médicale, principalement pour le clonage et l'implantation cellulaire.
Les scientifiques du complexe avaient en effet réalisé à partir de leurs résultats précédents que pour qu'un implant génétique se fasse sans risque et réellement efficacement, il fallait qu'il soit implanté juste avant l'age de « stagnation temporel » du sujet. Ce moment où, sur ce monde, le corps cessait de vieillir.

Aussi, lorsque Louise eut ses 18 ans, elle accepta de procéder à l’expérimentation du procédé d'implantation génétique mit au point par le [D.E.M.]. Afin de faciliter l'opération, l'adaptation corporelle et psychique, et d'éviter tout traumatisme physique ou mental, elle fut plongé plusieurs semaines dans un coma artificiel. Pour se retrouver à son réveil avec quatre bras, parfaitement intégrés à son corps.

L'opération fut une réussite complète. Cette réussite attira l'attention de l'armée régulière humaine : une soldat disposant de quatre main présentant des avantages tactique évident.
Le [D.E.M.] et l'armée proposèrent à Louise de s'enrôler. En échange, elle recevrait une série d'implants neuraux lui permettant d'améliorer ses sens de détection et d'analyse. Jeune, inexpérimentée, sans réel but pour l'avenir, Louise trouva l'opportunité tentante, et s'engagea.

Malheureusement sur un champ de bataille, un potentiel prometteur n'est pas suffisant. Particulièrement contre le potentiel imprévisible de la magie des créatures. Emplie d'ambition dans son nouvel environnement de soldat, Louise avait réussi à démontrer rapidement ses capacités à ses supérieurs, et avait monté quelques échelons hiérarchiques rapidement. Mais les impétueuses qui montent trop vite font rapidement des envieuses. Et Louise fut envoyée au front à la tête d'une petite escouade, en pleine capitale.

Il ne fallut pas longtemps pour que la jeune femme et son équipe se fassent une place dans la cité. Et moins longtemps encore pour que les créature envoient une escouade en représailles, et fassent capturer Louise et son escouade.

Elle ne parle que rarement de ce qu'il c'est passé en territoire des créatures. Très rarement. Mais si les laboratoires ont forgés son corps, les créatures ont forgés son esprit.
Placée dans un camps d'éducation, Louise eut à subir les mauvais traitement d'une dresseuse sadique, avant d'être vendue à une succube perverse et redoutable à la libido … très très intrusive ... C'est lors de cette captivité que ses capteurs commencèrent à présenter leurs effets secondaires. Et que la libido et les désirs de la jeune femme se firent … de plus en plus intenses ...

Afin de marquer son esclave, la succube fit sertir le téton droit de Louise d'un anneau, preuve de son appartenance. Et pour bien lui faire comprendre ce qu'elle attendrait et exigerait de son esclave, la succube imposa à Louise le port d'une ceinture de chasteté laissant uniquement libre ses fesses et son anus.
Droguée en permanence par de forts aphrodisiaque, maintenue en état de désir constant, Louise cru mille fois perdre la raison lorsque les effets secondaire de ses implants se firent ressentir, rendant sa frustration … insupportable ... ce que ne manqua pas de remarquer sa Maîtresse. Frustrer la jeune esclave devint un jeu que la succube appréciait beaucoup, cela l'excitait de voir ce corps se déhancher, parcouru de spasmes, la bave aux lèvres alors que Louise, se mordant la lèvre et serrant les cuisses, voyait sa Maitresse s’adonner à tout les plaisirs, sachant que sa belle esclave en ressentait … chaque effet ... Jusqu'à la rendre Louise suppliante, chienne docile implorant la libération …
… sachant pertinemment que sa libération ne pourrait venir que de son cul tourmenté.

Mais Louise parvint avant de devenir complètement folle à s'enfuir jusqu'au territoire des humaines, pantelante et transformée ...

Son retour à la civilisation fut laborieux, Louise prenant lentement conscience des effet de son séjour chez les créature … Sans parler de malédiction, les désirs de Louise devinrent … récurrents … quotidiens … tout comme ses envies de domination …

Louise recontacta alors la [D.E.M.]. Et lui proposa ses services.
Grâce à son entraînement militaire, son expérience sur le terrain, et sa captivité, Louise savait comment agir face à une créature, comment pénétrer son esprit, lutter contre ses rébellions, et au final, la dominer, l'asservir.
Parce que travailler sur des sujets docile est bien plus facile et efficace. Et que pour rendre un sujet docile, la simple volonté scientifique est loin d'être suffisante. Et Louise devint officiellement une Dresseuse Professionnelle.

Mais toutes les créatures n'acceptent pas de se faire dominer. Alors, conformément à son contrat, Louise doit tout de même … s'arranger pour satisfaire la créature. Par tout les moyens, y compris sa propre soumission.
Cela lui convient très bien … la perverse Veuve Rouge ayant prit goût aux accouplements contre-nature avec des créatures ...

Là où Louise aime à se faire appeler Maîtresse, d'autres … la nommeront … Catin.

Caractère :

Durant longtemps la belle Louise a crue être une leadeuse, une chef née, l'incarnation de l'autorité. C'est dans cette optique qu'elle à rejoint l'armée, et grâce à son talent et son goût pour l'autorité, qu'elle à rapidement monté en grade.

Mais elle à compris depuis quelques années qu'elle n'est pas une leadeuse, mais une outsider. Une personne agissant comme elle l'entend, où elle l'entend. Et si elle aime toujours autant l'autorité, c'est en tant que Dominatrice, que capricieuse Maîtresse, que perverse dresseuse. Elle adore cela, cette sensation de sentir des barrière céder sous sa volonté, des tabou se lever, des interdits … devenir désir et obsession …
Son séjour auprès de sa succube lui à appris certaines pratiques, donné le goût de certains sévices. C'est grâce à cela qu'elle est aujourd'hui une aussi talentueuse Dominatrice … Mais c'est également à cause de son ancienne Maîtresse que Louise est obsédée par certains plaisirs … particulièrement les plaisirs anaux … à recevoir … ou à infliger ...


Il n'y a, en fait, qu'une chose que Louise exècre. C'est la faiblesse. C'est pour cela que le dressage des créatures est, à ces yeux, si captivant. Utiliser les faiblesses, les créer, les exacerber, pour dominer sa proie. A ses yeux la plupart du monde est faible, qu'il s'agisse des humaines ou des créatures. Plus encore les créature. Si à l'origine les humaines étaient de nature plus faible que les créatures, ce paramètre c'est depuis longtemps brisé. Ce qui prouve la suprématie de la force des humaines. Et la faiblesse de leurs rivales.
Mais qu'il s'agisse d'une humaine ou d'une créature, aucun respect n'est acquit initialement aux yeux de Louise. Tant que la force de corps et d'esprit n'est pas démontrée. Dans cette optique, Louise s'estime le droit de dominer toute personne plus faible qu'elle, créature comme humaine. Et si une créature lui prouvait sa valeur, elle pourrait très bien la considérer comme son égale. Ou … comme sa propre Maîtresse ...
Paradoxalement, Louise considère que se soumettre peut être une marque de force et de grandeur. Tout dépend des circonstances, des conditions. Des femmes en cause.

Évolution :

Tout peut arriver bien sûr. Louise va poursuivre le dressage de créature au sein du [D.E.M.]. Là elle pourrait aussi bien rencontrer de docile créature qu'il lui faudra dresser, ou des créatures plus fortes et plus coriaces qui la forceront … à bien des choses …
Sinon, Louise va poursuivre la création de son cercle privé de Dominatrices, au sein du manoir « Saint-Sulpice ». Là elle pourrait rencontrer d'autres Dominatrices avec qui devenir amie et amante, et même rivale.
Il est peu probable que Louise retourne du côté créature de l'île. Mais qui sait … Si son ancienne Maîtresse venait à venir la chercher pour l'emmener à nouveau dans son antre ...

La première chose que va faire la Veuve Rouge est de se trouver une petite esclave …
Après tout, à cause de ces maudites créatures, elle a désormais un appétit sexuel vorace à … assouvir ...

_______________________



Doubles comptes : Non
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 31 Oct - 18:01 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Lîle des esclaves Index du Forum -> Zone de départ -> Fiches de présentations -> Présentations des Prothéennes -> Fiches des Prothéennes validées Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com