Lîle des esclaves  Index du Forum

Lîle des esclaves
Forum RP Yuri et Futanari / NC -18

IndexFaqchercherMembresGroupe S'inscrire Se connecter

[Archives] Sharkkan

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Lîle des esclaves Index du Forum -> Zone de départ -> Fiches de présentations -> Présentations des Kerberiennes -> Fiches des Kerberiennes validées
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Les déesses
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2012
Messages: 526
Date de naissance: 01/01/0001

MessagePosté le: Mer 31 Oct - 18:05 (2012)    Sujet du message: [Archives] Sharkkan Répondre en citant

Nom : N'en a pas.

Prénom : Sharkkan

Age : Un peu plus de 300 ans.

Race : Démone

Avatar : Obligatoire. Mettez ici l'image de votre avatar avec ses dimensions propres (pas besoin de respecter celles de l'image ci-dessous). Cela évitera les changements d'avatars tous les deux jours.



_______________________



Particularités physiques : Possède une longue queue en cuir et écaille, dont le bout est étrangement arrondi et est en fait un sexe externe - il possède des glandes qui éjaculent un liquide fortement fertile et sécrète une liqueur aphrodisiaque.

Pouvoirs : Elle a le pouvoir de faire apparaître des ailes dans son dos pour voler ou encore d'utiliser des phéromones pour attirer ses ennemis ou attiser leur colère. Néanmoins, l'utilisation de ces pouvoirs l'affaiblit grandement au fil du temps quand elle les utilise, car ils ne sont pas encore vraiment contrôlés par la démone.

_______________________


Histoire : Sharkkan se redressa doucement et s'étira, faisant craquer les os de son corps. Elle entendit une bruit de cloche ; son maître l'appelait. Elle traversa les couloirs de la maison du Lord et put apercevoir dans le monde dehors la nuit éternelle, les étoiles de feu, les arbres déchiquetés. Elle vit aussi voleter au loin les gangs de démons violeurs, aux doubles sexes. C'était des démons insatisfaits, toujours à la recherche de choses à souiller, à blesser. Rien que de penser à de telles choses, le corps de Sharkkan était chaud, moite. Elle inspira un grand coup et pénétra dans le bureau de son maître ; il était occupé à lire, assis à son bureau de bois noir. Il releva sa tête au port royal et sourit, dévoilant ses dents pointues, blanches comme de la nacre. Il avait des yeux de feu, et était aussi attirant que le vide d'une falaise, et tout aussi dangereux. Il lui fit signe d'approcher ; elle s'agenouilla devant son bureau et remarqua une silhouette sous le bureau. C'était Nami, une autre servante, qui léchait et avalait goulûment le sexe du maître ! Une vague de jalousie la cloua sur place, et Sharkkan se retint de sauter sur la servante et de lui pincer les tétons de ses gros seins. Son maître eut un sourire amusé et l'invita à les rejoindre, avant de déclarer :

- Shar, je voudrais que tu ailles rendre visite à une vieille amie à moi. Elle habite près des Bois Hantés. Tu vois où c'est, ma belle ? demanda t-il en lui caressant les cheveux.

Sharkkan opina du chef, trop occupée à passer de petits coups de langues sur le sexe du maître. Nami lui jeta un coup d'oeil furieux, mais lui laissa la place sous le bureau ; elles étaient serrées, leurs fesses se touchaient. Sharkan se baissa un peu et vint suçoter les bourses énormes du Démon ; Nami continua sa fellation mais, généreuse pour une fois, commença à caresser les seins de sa collègue. La Démone ressenti tout de suite l'envie de se faire prendre sur le champ.

- Les filles, du calme. Shar, je suis sérieux. Ce que je te demande est important.

Sharkkan releva le visage vers lui et se dressa sur ses genoux pour poser son haut de corps sur ceux de son maître ; ses seins vinrent envelopper son sexe gonflé, et alors qu'elle commençait doucement à la masturber entre ses deux mamelles, elle hocha encore la tête.

- Oui maître. Que dois-je faire, chez elle ?

Elle imaginait facilement que l'amie du maître lui avait réclamé une esclave sexuelle. L'amour d'une femme lui était tout aussi attirant, surtout qu'elle possédait sa longue queue. D'ailleurs, Nami commençait à la lécher. Sa queue était un sexe externe, mais pas comme celui d'un homme normal. De cuir et d'écailles tout du long, le bout était en peau, et s'ouvrait un peu comme une fleur. Il pouvait pénétrer un vagin ou un anus, ou même une bouche ; il sécrétait un aphrodisiaque puissant et éjaculait avec force une semence très fertile. Quand Nami caressa du bout du doigt le bout de sa queue, Shar eut un gémissement.

- Venez, maintenant.

Le maître les appela et elles se relevèrent, et continuèrent de le masturber en dehors du bureau, avec des mouvements plus amples. Il éjacula sur elles, sur leurs visages et leurs seins. Puis, elles se masturbèrent l'une l'autre, avec frénésie, dans une orgie de couinements retentissants qui mirent rapidement le maître dans un nouvel état d'excitation. Elles s'allongèrent l'une sur l'autre, et il les pénétra tour à tour, venant caresser leurs clitoris collés l'une à l'autre. Finalement, il pénétra profondément l'anus de Sharkkan, qui elle pénétra le vagin de Nami. Tout cela se finit dans une moiteur suffocante et divers liquides collants. Haletants, les deux démones restèrent allongées sur le bureau. Le Maître retira quelques papiers de sous les fesses de Shar, observant le liquide visqueux qui sortait de son anus béant et brûlant.

- Tu as sali mes papiers, Shar, fit-il d'un ton de reproche. Shar se redressa bien vite, s'agenouille pour s'excuser. Va te préparer maintenant. Vinia voudrait t'avoir ce soir chez elle. Il faudra que tu voles vite.

Cette sentence apaisa les ardeurs de la démone ; elle partait maintenant ? Mince, elle aurait bien aimé s'amuser encore ! Nami et elles étaient rivales, et même si elles aimaient aussi s'amuser ensemble, la démone blonde était heureuse d'avoir le maître juste pour elle. Mais elle obéit et alla préparer ses affaires ; puis après avoir fait son aurevoir au maître, elle s'envola après avoir fait apparaître ses ailes dans son dos.

Le ciel était noir, éclairé par les astres de feu qu'étaient les étoiles de ce monde. Ce dernier était dévasté, chaotique. Mais c'était son monde et elle l'aimait beaucoup. Volant doucement, elle profitait des vents nauséabonds venant des Marais en bas pour ne pas trop se fatiguer. Les bruits aux alentours auraient fait peur à quiconque n'était pas un démon : hurlements de souffrance, bruits de combat. Sharkkan vola quelques heures, puis se posa pour se reposer un peu. Alors qu'elle s'était perchée dans les branches d'un arbre mort, elle entendit du bruit derrière elle. Elle se retrouva entourée de trois démons, harnachés de cuir et de divers tissus qui hélas ne cachaient par leurs sexes en érection, aux deux têtes. Ils avaient de grandes ailes de plumes et d'écailles noires ; leurs visages étaient avides face au corps alléchant si peu vêtu de la démone.

- Bonjour, toi, fit l'un d'eux, avec des cheveux bleus.
- Laissez-moi tranquille. J'ai un rendez-vous et je ne vais pas tarder à repartir.
- Tu pourrais attendre un peu et t'amuser avec nous. Crois-moi, tu risques d'aimer ça.
- Très peu pour moi.

Malgré ses airs bravaches, elle n'en menait pas large : face à trois démons, et même avec ses pouvoirs, elle n'avait que peu de chances de réussir à les vaincre. Et malgré elle, son corps face à ces sexes et ces corps réagissait. L'un d'eux se jeta sur elle, et elle tenta de l'esquiver ; ils butèrent l'un sur l'autre et ils roulèrent en bas de l'arbre. Shar se cogna et, un peu étourdie, ne vit pas le fouet qui lui mordit l'épaule et vint s'enrouler autour de ses poignets. C'était une de ces armes vivantes qu'ont parfois des démons, des armes avec une conscience, qui obéissait aux ordres de son maître. Le fouet lui ligota les poignets et Shar se retrouva en train de se débattre.

- Tu vas aimer ça, répéta le deuxième démon en s'approchant d'elle.

Il lui arracha ses vêtements - il y en avait peu, mais tout de même ! Shar se retrouva pendu par les poignets à une branche d'arbre solide ; un sexe à deux têtes dans sa bouche, déformant ses lèvres, lui faisant goûter à cette saveur piquante ; deux sexes dans ses deux orifices tandis que le dernier faisant sien ses seins. Et malgré la violence de l'acte et son caractère impur, elle aima ça, oui. Ils devaient eux aussi avoir une espèce d'aphrodisiaque, car toutes ces queues lui donnèrent plusieurs orgasmes. Elle sentait ces deux sexes pénétrer ses trous, tandis que sa langue s'acharnait sur les deux têtes du sexe dans sa bouche. Et ses seins ! Titillés, pincés, soupesé, ils étaient malmenés, griffés, et cela la faisait mouiller encore plus. Elle se retrouva bientot la bouche pleine de semence, et elle avala, appréciant le goût épicé. Celui qui venait d'éjaculer s'approcha de ses fesses, les pelota avec forces, et la pénétra lui aussi ; les deux démons, l'un devant et l'autre derrière, avaient chacun leurs sexes bifides dans ses deux trous ! Elles se faisaient prendre par quatre bites en même temps ! C'était tellement époustouflant ! Sa propre queue vint pénétrer leurs anus ; et si au début ils furent réticents, ils acceptèrent bientôt le plaisir que cela leur procurait. Elle éjacula, ressentant le plaisir de sa chatte, de son anus et de ce sexe externe et pourtant infiniment plaisant. Elle fut bientôt épuisée, mais il ne la laissèrent pas tranquille ; ils usèrent de son corps, de sa bouche. Et il éjaculèrent en elle, sur son corps. Ils se tinrent enfin près d'elle, debout, leurs sourires machiavéliques sur leurs bouches.

- Tu es vraiment bonne, c'est dommage de devoir faire ça.

Faire quoi ? Elle n'avait plus la force de rien, et elle eut du mal à se redresser sur ses coudes. Elle était poisseuse, ses muscles lui faisaient mal ; son vagin et son anus étaient brûlants, pleins de semence, à tel point qu'elle se sentait pleine, cela coulait partout. Elle leur jeta un regard éperdu, se doutant de ce qu'ils allaient faire.

- On va te tuer ma belle. On a pas besoin de filles. C'était sympa.

Et le démon aux cheveux bleus sortit une arme de sa tunique de cuir, une arme bleue et blanche, dont la lame grésillait. Une lame énergétique ! La démone eut un sursaut de peur ; elle allait mourir ! Non, elle ne voulait pas ! Des larmes coulèrent sur ses joues, la brûlant là où elle avait été blessée. Soudain, elle sentit quelque chose sous elle, comme une vague. Puis, elle tomba. Dans une espèce d'énorme trou de vide, noir et effrayant. Elle perdit rapidement connaissance, tournoyante dan cette espèce de couloir de vide, espérant presque mourir pour ne plus rien ressentir. Elle toucha le sol rudement, comme si elle était tombée de haut. La tête dans quelque chose de mou, les pieds dans quelque chose de mouillé. Elle ouvrit difficilement les yeux : elle était sur une plage ! Le soleil l'éblouit - il y en avait un, avant, dans son monde, mais il était mort. La lumière était trop forte, elle mit quelques minutes à s'habituer à elle. Elle se redressa, meurtri, ne comprenant pas ce qui s'était passé. Mais où était-elle passée ? Ce n'était plus son monde ! Elle s'évanouit de nouveau.

Quand elle se réveilla, elle était enfermée dans une cage. Des femmes étaient autour d'elle, s'affairant dans une sorte de maison. La démone ne savait pas où elle était, et apostropha la première femme qui passa devant sa cage. Cette dernière, grande et belle, avait des cheveux blonds.

- Tu es arrivé sur l'île. Tu vas être une esclave. Ce monde est uniquement peuplée de femmes, et ces dernières seraient ravies d'user de ta queue de démone, fit-elle avec un sourire gourmand.

Quoi ? C'était quoi cette histoire ? Mais, sans qu'on lui demande son avis, elle fut soignée, on retira d'elle la semence qu'elle avait encore, on observa son sexe externe, lui faisant faire des expériences qui menaient souvent à la jouissance et l'éjaculation. Puis, quand elle fut rétablie, on l'amena au marché. Elle allait être vendue comme esclave.

Caractère : Sharkkan est quelqu'un de très obéissant. Si vous lui donnez des ordres, elle obéira, qui que vous soyez ; c'est presque dans ses gènes. Elle a vécu des années au service d'un Démon, et elle est résistante face aux sévices. Elle a même tendance à aimer ce qui est cochon et douloureux. Elle est ouverte aux fantasmes les plus fous, aux ordres les plus bizarres. Elle n'aime plus les hommes, encore traumatisée par ce qui lui est arrivé dans son monde, et apprécie le fait que l'île ne soit peuplée que de femmes. Sharkkan est dépensière, sait être gentille, aime faire de l'humour et manger.

Évolution : Lui donner l'occasion de faire la paix avec son passé ; nouer des relations sur l'île et lui donner envie de rester sur l'île.

_______________________



Doubles comptes : Bastet Ishtar
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 31 Oct - 18:05 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Lîle des esclaves Index du Forum -> Zone de départ -> Fiches de présentations -> Présentations des Kerberiennes -> Fiches des Kerberiennes validées Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com