Lîle des esclaves  Index du Forum

Lîle des esclaves
Forum RP Yuri et Futanari / NC -18

IndexFaqchercherMembresGroupe S'inscrire Se connecter

[Archives] Bastet

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Lîle des esclaves Index du Forum -> Zone de départ -> Fiches de présentations -> Présentations des Kerberiennes -> Fiches des Kerberiennes validées
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Les déesses
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2012
Messages: 526
Date de naissance: 01/01/0001

MessagePosté le: Mer 31 Oct - 18:11 (2012)    Sujet du message: [Archives] Bastet Répondre en citant

Nom : Ishtar

Prénom : Bastet

Age : 27 ans

Race : Hybride femme-dragon.

Avatar :



_______________________



Particularités physiques : Elle possède des écailles dans le dos et un sexe masculin.

Pouvoirs : A le don de se transformer en dragon, sa seconde forme ; peut contrôler l'eau et parler aux animaux. A tendance à se couvrir d'écailles quand elle est en colère, voire à se changer en dragon quand sa rage atteint son paroxysme ; lorsqu'elle garde sa forme dragonne trop longtemps, reprends forme humaine soudainement, avec une faiblesse par rapport à son corps.
_______________________



Histoire :

J'entrouvre mon regard bleu et caresse la joue de la demoiselle. Cette dernière me lèche le corps, nue comme moi. Nous sommes installées dans mon lit à baldaquin, en bois précieux. Je suis une noble, au service de sa majesté, et j'aime ça. Je suis une chevalière dragon, capable de me transformer en un monstre d'écailles. J'ai la particularité d'être un dragon d'eau, qui peut respirer sous l'élément liquide et voler de ses ailes à la fois d'écailles et de plumes. J'attire à moi le visage hâlé de ma servante et l'embrasse goulûment ; la sensation d'un corps chaud près de moi m'a manqué. Je sens mon membre en érection, prête à satisfaire ma tendre amie. Elle pose son regard sur mon sexe, écarquille ses jolis yeux puis tend sa main, le touche du bout des doigts, comme si elle n'en croyait pas ses yeux. Je souris, d'un air féroce, et la couche sur le dos, passant mes mains sur elle. Alors que, ayant soulevé son bassin et caressé un instant son intimité humide, je m'apprêtais à la pénétrer sauvagement, mon sexe féminine placé plus bas dégoulinant de cyprine dû à l'excitation, j'entends toquer. On toque à ma porte ! Je me redresse d'un bond, furieuse, me drape de ma cape rouge et ouvre la porte d'un geste furibond. C'est un garde, un jeune, un laquais. Il a son regard qui s'ouvre en grand en voyant mes formes mal cachées par mon vêtement ; je fais exprès d'ouvrir ma cape pour qu'il aperçoive mes seins rebondis, mon ventre plat et mes deux sexes excités. Il déglutit ; habituellement, la vue d'un sexe mâle chez une femme a le don de faire fuir les hommes. Habituellement, car mes organes génitaux se souviennent encore de bien des amusements que m'ont procurés à la fois hommes et femmes ... Je secoue la tête, et pose mon regard durci sur lui. Il bégaye, ne sait pas quoi dire. Je le prends par le cou et m'approche de lui, sentant sa peur et son désir.

- Qu'est-ce que tu veux ? grondais-je d'une voix rauque, mes longs cheveux blonds voltigeant autour de mon visage d'ange.
- La Reine vous demande, Sire ... Ma ... Lady Ishtar.

Il déglutit, se dégage de ma poigne et s'enfuit sans demander son reste. Peut-être qu'il va aller se masturber en pensant à moi ? J'éclate de rire ; on m'a souvent accusée de me prendre de haut et de ne penser qu'au sexe, ce qui donne en général à mes pensées des tournures bizarres. Je suis cependant certaine d'être le fantasme de bien des gens présents dans ce château, hommes comme femmes. Je me tourne vers ma chambre et y pénètre de nouveau en laissant la porte entrouverte. Je me baisse et m'habille tranquillement de mes jambières, de ma culotte, de mes protections de maille, de mes bottes et de mon pourpoint. Une fois fini, je ressemble à ce que je suis : une Chevalière. Mes vêtements laissent voir mon ventre plat et mes bras nus, musclés et pâles. La servante me jette un regard déçu et je souris ; je me penche vers elle, d'un geste soulève ses jambes et lui offre ma langue pour calmer ses désirs. Je chatouille son centre du plaisir, fait aller mes doigts dans son sexe et son anus et ne suit satisfaite qu'en la sentant se tendre sous moi, assaillie par un orgasme fulgurant qui la laisse pantelante. Je m'éloigne d'elle doucement en chuchotant :

- Garde cet esprit là pour tout à l'heure ; je reviens bientôt, ma douce.

Je sors de là puis, observant mes doigts collants, les suce avec délectation. Elle a bon goût, cette demoiselle. J'ai hâte qu'elle me montre son savoir faire. Je me dirige vers la salle d'audience ; que peut bien me vouloir la Reine ? Mes bottes claquent sur le sol dallé et je pénètre dans la salle sous les regards des gardes et de ma reine. Son époux n'est pas là ; il la délaisse. J'en sais quelque chose, à moi qui ai partagé une nuit avec elle. Je m'approche puis met un genou à terre ; ma loyauté envers ma Reine est plus forte que tout. Mon excitation est retombée, laissant place à ma ferveur pour ce qu'elle a à me dire.

- Lady Bastet, nos hommes ont découverts une espèce de faille, au Nord. Pourriez-vous aller y jeter un oeil ?
- Bien sûr, Ma Dame ; demain matin je me mettais en route pour ...
- Non. Maintenant, s'il vous plaît, dit-elle avec impatience.

Je me sens frustrée, furieuse. Et pourtant, mon devoir m'appelle. Je ne peux pas aller dire au revoir à ma servante, moi qui me faisait un plaisir de nos ébats ... Je soupire, puis hoche la tête ; je ne peux de toute façon rien faire d'autre. Quand je lui fais part de mon intention de me préparer à l'instant même, elle me dit de partir sur le champs. Avec un soupir d'exaspération, je m'exécute ; mes vêtements semblent se fondre dans ma peau qui se couvre d'écailles et de plumes. Me voilà devenue Dragon ! Je sens la force de cette incarnation, mes muscles qui roulent, mes ailes, mes crocs, le feu de ma gorge ... Ma frustration part, et sous les directives de ma Reine, je vole en direction du Nord. Mes ailes ne se fatiguent pas, je suis heureuse d'être une dragonne. Puis, une fois les forêts atteintes, j'observe autour de moi puis aperçois quelque chose plus bas : un scintillement. Comme de l'eau. Je forme des cercles pour baisser mon vol puis vole en rase-motte au dessus des arbres pour finalement reprendre forme humaine face à un mystère total : dans un rocher, une espèce de trou sombre et scintillant, émettant de la lumière colorée, se tient devant moi. Tout mon être est en alerte, et pourtant je ne peux m'empêcher d'approcher. Lorsque mes doigts touchent cette matière étrangère, je me sens happée. Pourquoi ai-je fait cela ? pensais-je, tandis que ma conscience ballottée je ne sais où se perdais dans l'infini du malaise.

Lorsque je me réveille, il fait beau. Je sens sous moi la terre dure, et je me redresse doucement. La tête me tourne, mais je suis vivante ; quelques bleus par-ci par là. Rien de grave. Mais où suis-je ? Autour de moi, c'est le ciel bleu, la plage, des arbres exotiques. Nulle trace de ce portail étrange. Suis-je coupée de mon monde ? Mon dieu, où suis-je arrivée ?

Caractère : Bastet est quelqu'un d'arrogant et de prétentieux : tout le monde est moins bon qu'elle, puisque elle, c'est une chevalière dragon. Elle se croit mieux que tout le monde, et le fait sentir à tout ceux qui croisent sa route. Elle a le don de taper sur les nerfs, de dire les mots qu'il ne faut pas. Elle est également nymphomane sur les bords, et a tendance à faire ce qu'elle veut quand elle veut, peu importe ce que cela engendre. Elle est assez fière de son membre masculine, même si il lui a donné quelques ennuis par le passé. Courageuse, loyale et confiante, c'est une jeune femme qu'il faut connaître pour l'apprécier. Elle est tête en l'air, touche à tout, tête brûlée mais elle a également un grand coeur et peut se montrer gentille si elle pense que vous le méritez. L'idée d'être loin de chez elle la met en fureur - la mettre en colère étant une chose très simple.

Évolution : Je voudrais qu'elle devienne plus gentille, plus humain ; qu'elle arrête de monter sur ses grands chevaux et qu'elle s'humanise aux contacts d'autres gens.
_______________________



Doubles comptes : Nope.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 31 Oct - 18:11 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Lîle des esclaves Index du Forum -> Zone de départ -> Fiches de présentations -> Présentations des Kerberiennes -> Fiches des Kerberiennes validées Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com