Lîle des esclaves  Index du Forum

Lîle des esclaves
Forum RP Yuri et Futanari / NC -18

IndexFaqchercherMembresGroupe S'inscrire Se connecter

[Archives] Mara

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Lîle des esclaves Index du Forum -> Zone de départ -> Fiches de présentations -> Présentations des Kerberiennes -> Fiches des Kerberiennes validées
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Les déesses
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2012
Messages: 526
Date de naissance: 01/01/0001

MessagePosté le: Mer 31 Oct - 18:13 (2012)    Sujet du message: [Archives] Mara Répondre en citant

Nom : Greenheart

Prénom : Mara

Age : 162

Race : Hybride Humaine-araignée

Avatar :



_______________________


Particularités physiques :
Bien que mes pouvoirs viennent d’une araignée, rien n’indique physiquement cela, je suis en apparence une femme parfaitement ordinaire.

Pouvoirs :
Aptitudes physiques : Comme une araignée, je suis vive et rapide, je saute loin et je suis très habile et souple.

Pouvoir collant : La capacité d’adhérer à toutes les surfaces, lui permettant de se déplacer sur un plafond ou un mur.

Toiles d’araignées : Pour se déplacer de toile en toile tel Tarzan de lianes en lianes, ou tout simplement pour créer une toile dans laquelle peut venir se faire capturer une pauvre passante car elles sont extrêmement collantes. Elles sont sécrétées au niveau des poignets

Filet : Sécrété par la bouche, le filet est comme son nom l’indique un filet fait de toile extrêmement résistante et collante, redoutable pendant un combat et qu’on veut surprendre un adversaire !

Cocon : Telle l’araignée, je peux mettre mes proies dans un cocon, mais pas pour les conserver les manger non, un cocon de plaisir, tortionnaire d’aphrodisiaque à faire perdre la tête à la victime car elle demeura aux portes de la jouissance sans jamais pouvoir jouir.

Morsure de l’araignée : Par ma morsure, je répands un venin dans ma proie, un venin qui provoque des hallucinations érotiques très violentes qui poussent la victime à se donner du plaisir ou chercher du plaisir chez quelqu’un tout en se régalant de la vue de ces hallucinations.

Venin Banane : Le venin de l’araignée banane est très particulier, c’est un venin qui provoque de violentes érections chez les mâles, mais ici il n’y a pas de mâle, toutefois ce venin sécrété par salive produit des effets très particuliers. Si j’échange un baiser avec une futanari pouvant cacher son sexe, celui-ci se dévoilera, si je lèche le bouton d’amour d’une femme, celui-ci grandira a en devenir un beau sexe viril. Les sexes en question sont alors pris d’une violente érection qui rend tout contact douloureux ou érotique d’une intensité sans pareille. Ce venin est sécrété uniquement quand elle le désire et non en continu.


_______________________



Histoire :
Je suis née voilà de ça cent soixante-deux ans, mais hélas je redoute de ne pas pouvoir vous conter toutes ces années. Tout d’abord, si vous vous demandez comment j’ai acquis les pouvoirs d’une araignée, je suis obligée d’admettre ne pas en avoir la moindre idée. Lorsque je suis née, quelque chose s’est passée, j’ignore quoi bien que j’aimerai franchement pouvoir le dire, j’étais encore petite et malheureusement mes mères ne m’ont jamais racontée précisément ce qui était arrivé. J’avais apparemment été mordue par des araignées, un grand nombre d’araignées mais la honte les poussaient à ne me dire ni où, ni comment cela avait pu arriver. Alors je n’ai jamais eu la chance d’apprendre comment est arrivé cet incident, mais il valait sans doute mieux qu’il soit arrivé lorsque j’étais encore jeune. Cela me permit d’apprendre dès très jeune à utiliser mes pouvoirs et c’était mieux car mes toiles m’échappaient parfois involontairement, mieux valait donc qu’elles soient de petite taille sans quoi elles auraient risqué de détruire la maison de mes parents. Par chance elles eurent toute la patience de m’apprendre, ce qui n’était pas un pari facile puisque je n’étais pas franchement disciplinée. Elle ne savait pas franchement comment s’y prendre pour m’apprendre, mais elles prirent le temps d’étudier mes pouvoirs, de les voir grandir et elles m’aidaient à les gérer et les utiliser. Les débuts furent désastreux pour ne pas dire catastrophique, à six ans on ne comprend pas vraiment pourquoi on ne pourrait pas laisser dans une toile une petite camarade qui s’est moquée de vous. Mais finalement avec le temps j’appris comment utiliser mes différents pouvoirs, les découvrant au fur et à mesure de mes bêtises en règle général.

Ainsi les toiles furent les premières et je m’en servais principalement pour ligoter les autres enfants quand leurs jeux ne me plaisaient pas où qu’ils se moquaient de moi. Puis la toile tissée, pour un piège magnifique, là aussi les enfants furent les premières à le subir, quand ils courraient après moi en jouant à la guerre et les vilaines prothéennes qu’il fallait tuer, c’était parfait pour les arrêter dans leur course. Le filet vint plus tard, alors que je me battais pour la première fois contre des prothéennes, j’étais tout juste majeure, je me battais à mains nues et j’allais perdre, être capturée, dans ma peur d’être prise, consciente de ce qui m’arriverait, j’ai voulu cracher au visage de celle qui me dominait et c’est un filet qui l’a capturée, pour mon plus grand plaisir. C’est ainsi que j’en vins également à la morsure, pour désarmer une kerberienne pendant un entrainement, je n’avais plus eu que ça comme idée et son délire de visions aphrodisiaques, de la voir se donner du plaisir face à moi me fit réaliser ma morsure si particulière. Le cocon fut découvert comme un échec du filet, j’avais capturé une proie dans une toile et voulait la mettre dans un filet pour l’emmener mais ce fut un cocon que je me mis à tisser, un cocon aux effets très particuliers. Quand à ce venin si particulier qui provoquait ces érections virulentes, je le découvris alors que je jouais avec une prothéenne captive, je pensais à cet instant que ça serait marrant un membre viril et au moment où ma langue se perdit sur son bouton d’amour, ce petit bouton devint sexe viril dans ma bouche.

Quand à revenir à mon histoire une fois ma majorité atteinte et ma volonté de voyager partout sur l’île, elle fut très simple. J’étais une femme de voyage, j’allais et venais au gré de mes envies, je me plaisais à vagabonder, capturer des proies, je devenais même très douées pour ça. Mes pérégrinations me virent esclave parfois, maitresse souvent, j’aimais la domination, tant et si bien que je finis par devenir une véritable prédatrice. Mon arme de prédilection était un bâton rétractable en métal que j’avais volé un jour à une prothéenne, il n’avait rien d’exceptionnel sinon de mesurer vingt centimètres au repos et deux mètres déployé, une arme de choix que j’aimais beaucoup. Petit à petit j’oubliais que j’appartenais aux kerberiennes et je me mis à prendre mes proies sans distinction aucune de leur appartenance, je m’en fichais. Je chassais parce que j’aimais ça et je voulais chasser des proies de plus en plus dangereuses. Ce petit jeu tournait parfois mal pour moi, mais jamais aussi mal que lorsque je tombais sur une femme-plante. Elle était puissante, sans doute l’une de celles que j’aurais le plus de mal à parvenir à capturer, à faire esclave pour jouer avec elle. C’était un mauvais choix, une cible trop importante mais je la voulais à mon tableau de chasse. J’avais cent douze ans à mon actif, je croyais parvenir à mes fins, je ne voyais pas comment je pouvais échouer. J’ai mis mon plan en place, et j’ai attendu, attendu qu’elle tombe dans mon piège. Tout a fonctionné, mon piège si parfait avait réussi, je vins commencer mon cocon quand soudainement tout devint un enfer sans nom. Capturée, prisonnière, elle ferma ma bouche pour m’empêcher d’utiliser mon filet, elle m’attacha les mains et pour se venger de ma « folie », elle décida que ma punition durerait cinquante ans. Je ne l’ai pas crue au début, mais elle m’a gardée avec elle, les années passaient, quand elle s’ennuyait, elle me violait, quand sa journée n’avait pas été aussi bonne qu’elle voulait, elle m’humiliait, quand elle était furieuse, elle me torturait. Les années passaient, je finis même par perdre espoir de revoir la liberté et pourtant elle tint parole. Hier, cinquante ans jour pour jour après m’avoir dit que ma punition durerait cinquante ans, elle m’a violée et libérée ensuite. Je n’y croyais pas, je n’en revenais et pourtant je suis libre. Cinquante ans de captivité, de torture, cinquante ans à être un jouet, la prédatrice en moi n’a jamais eu aussi honte et sa honte elle veut la noyer dans des proies nombreuses. Dans des proies qui subiront des tortures et des humiliations. J’ai faim de corps, faim de jouissance, faim d’humiliations. Je suis de retour et je compte bien faire ma toile.

Caractère :
J’aime m’amuser, j’aime profiter des choses. Je me fiche éperdument que mes proies soient kerberiennes ou prothéennes, je tends mes pièges et celles qui s’y perdent me subissent. Je n’ai aucune limite, tout dépend de mon imagination, une imagination fructueuse. Je peux sembler froide mais ce n’est pas vraiment moi, je suis surtout du genre à m’amuser avant tout. j’ai été captive beaucoup trop longtemps, esclave trop longtemps, cela me rend furieuse contre moi-même et cette furie je la transforme en colère, une colère qui me pousse à dominer encore et toujours. J’aime humilier parce que ça me plait et pour aucune autre raison, j’aime faire souffrir parce que ça m’amuse. Je ne suis pas vraiment sociable, je suis du genre solitaire mais je considère cela comme une force. J’ai toutefois un coeur extrêmement dur, me supplier de vous laisser partir est vain, ça ne me touche pas, ça ne m’atteint pas. J’aime être provocante et je suis insoumise, je déteste la soumission, elle me rend furieuse car je suis rebelle et éperdument libre. Amoureuse de la nature et notamment des forêts et grottes ou j’aime tisser mes toiles pour tendre des pièges.

Évolution : Rien pour l’heure, on verra au fil des RP.

_______________________



Doubles comptes : Naélinda
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 31 Oct - 18:13 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Lîle des esclaves Index du Forum -> Zone de départ -> Fiches de présentations -> Présentations des Kerberiennes -> Fiches des Kerberiennes validées Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com