Lîle des esclaves  Index du Forum

Lîle des esclaves
Forum RP Yuri et Futanari / NC -18

IndexFaqchercherMembresGroupe S'inscrire Se connecter

[Archives] Trishka

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Lîle des esclaves Index du Forum -> Zone de départ -> Fiches de présentations -> Présentations des Kerberiennes -> Fiches des Kerberiennes validées
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Les déesses
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2012
Messages: 526
Date de naissance: 01/01/0001

MessagePosté le: Mer 31 Oct - 18:14 (2012)    Sujet du message: [Archives] Trishka Répondre en citant

Nom : Si-ho

Prénom : Trishka

Age : 138

Race : Mi-ange mi-démone, mais cette fusion s'est annulée et ne lui a rien apporté. C'est en fait une humaine d'apparence.

Avatar : Obligatoire. Mettez ici l'image de votre avatar avec ses dimensions propres (pas besoin de respecter celles de l'image ci-dessous). Cela évitera les changements d'avatars tous les deux jours.



_______________________



Particularités physiques :
Grande brune d'un mètre quatre-vingt six pour cinquante cinq kilogrammes. Elle n'a que sa robe et ce casque, elle marche pieds nus avec, bien sûr, un string de la même couleur que sa robe. C'est une Futanari au sexe qu'elle peut faire apparaître et disparaître. Ce sexe peut prendre les dimensions qu'elle désire, jusqu'à un certain point tout de même. Sa dimension maximale est d'environ cinquante centimètres de longueur et huit centimètres de diamètre.
Sous son casque, qu'elle porte rarement, se cachent des oreilles tout à fait normales.
L'électricité qui jaillit de ses doigts est à mi-chemin entre le bleu et le violet.
Ses jambes sont légèrement plus musclées que le reste de son corps.
Elle a une chevelure très longue lui allant jusqu'aux fesses.

Capacités :
- Créer un léger courant électrique au bout de ses doigts. Elle ne peut envoyer des décharges très élevées, juste assez pour immobiliser une main en faisant passer le courant à travers. Elle ne peut envoyer que des courtes décharges.
- Faire apparaître un sexe masculin sur elle. Elle peut modifier la taille de ce sexe à tout moment.
- Mettre beaucoup de puissance dans ses jambes. Cela a pour effet secondaire de faire chauffer ses cuisses et de l'exciter.
- Peut se servir de ses cheveux comme des membres puissants et résistants. Elle peut les onduler et les serrer à volonté et selon son envie.

_______________________



Histoire :

Si-ho Lee, kerberienne futanari et puissante mage redoutée de son époque eut une enfant avec Shoova Seihi, kerberienne aux compétences moindres mais à la gentillesse d'un ange. Cette enfant, Si-ho Trishka, naquit dans le foyer pauvre et délabré de sa mère Seihi. C'est dans un quartier pauvre, où les femmes devaient s'entre-aider pour survivre qu'elle commença à grandir quand son autre mère, Lee, vint la trouver pour la première fois de sa vie. Elle avait alors déjà quinze ans...
Tout se passa un soir où Trishka et sa mère n'avaient rien à manger et étaient toutes les deux seules à leur "maison", un taudis de trente et un mètres carrés fait de bois et de taule. Trishka était dans ce qui lui servait de chambre quand elle entendit quelqu'un défoncer la porte d'entrée. Doucement, elle entrouvrit la porte et regarda la scène.
Seihi alors complètement étonnée et déboussolée de voir arriver sa femme se leva en sursaut de sa chaise et prit immédiatement la parole :

" Lee ? Mais que fais-tu ici après toutes ces années ?
- Tais-toi, abrutie ! J'ai appris que tu avais une fille, où est-elle ?! Demanda-t-elle criante, l'air de toute évidence énervée.
- Elle... Elle n'est pas là... Elle est... sortie... Tenta de répondre Seihi, terrifiée à l'idée qu'il arrive du mal à sa fille.
- Tu mens toujours aussi mal, pas vrai ? Dis-moi : est-ce ma fille ?!
- ...
- Il me semble t'avoir posé une question, est-ce ma fille ?!
-Ou... Oui, elle l'est... "

À ce moment, Trishka découvrit sa seconde mère. Elle pensait depuis toujours n'en avoir qu'une. La surprise la fit rester bouche-bée, une montagne de questions l'envahit, mais la suite des événements la fit vite penser à autre chose. Lee s'avança rapidement vers Seihi, la prit par la gorge et l'allongea sur la table. Les sourcils froncés et le regard donné de haut, elle hurla :

"Comment oses-tu ?! Accoucher de MA fille sans rien me dire ?! L'élever dans un endroit pareil, toute seule, sans m'en parler ?! Tu mériterais que je t'arrache les dents une à une ! "

Alors que Seihi était douce comme un ange, Lee semblait plutôt brutale comme un démon. D'ailleurs, sa tenue moulante et rouge pétante y faisait penser. La crainte attrapa Trishka, et la terreur envahit Seihi.

"Je... Je suis désolée... j'avais peur que tu lui fasses du mal..." justifiait Seihi, les yeux fermés et immobilisée par la peur.
"Enfoirée ! Cria-t-elle en la giflant. C'est ma fille, j'en fais ce que je veux, tu n'as pas ton mot à dire ! Je vais te faire payer à sa place les quinze ans de soumission que je lui dois !
- Non, je t'en supplie ! Prends-la, prends la fille, mais ne me fais pas de mal ! Hurlait lâchement Seihi.
-P... Pardon ?! Mais t'es vraiment d'une connerie sans nom ! Tu te rends compte de ce que tu viens de me balancer, là ?! Connasse ! Connasse ! Connasse ! "

Répétait-elle en la frappant du poing à chaque fois. Le sang giclait et les cris se faisaient de moins en moins précis. Trishka ne savait plus quoi penser, elle était complètement perdue. Sa mère qui l'avait tant protégée depuis toujours était prête à la "vendre", et son autre mère qu'elle venait tout juste de découvrir s'avérait être d'une violence sans nom. Elle tomba à genoux et pleura, les yeux fixés sur ses mères qui se battaient. Elle les haït toutes les deux. Elle haït tout le monde. Lee s'étant calmée, elle lâcha Seihi pour lui reposer la question :

"Où est-elle ?"

D'un bond, Trishka se releva, mit un coup de pied dans la porte, prit un balais à côté d'elle et bondit sur Lee, menaçant de lui asséner un coup de balais sur le crâne. Lee attrapa le balais dans sa main et projeta Trishka au plafond avant de l'y coincer avec ses cheveux qu'elle manipulait tels des bras.

"Enchantée, ma fille. Je vais t'emmener avec moi, mais d'abord je vais te montrer comment on punit les filles pas sages."

Elle ouvrit sa main en direction de Seihi et en fit jaillir des flammes qui détruisirent les vêtements de cette dernière. Un énorme sexe d'homme apparut entre le jambes de la magicienne et en déchira sa tenue entre ses jambes. Le sexe faisait trente centimètres de long et avait un diamètre de cinq centimètres, un sexe parfaitement hors du commun. Violemment, elle le fit rentrer et sortir du vagin de Seihi qui ne pouvait plus bouger depuis un moment.
Trishka observait cette scène complètement dérangée et entrait lentement dans une folie insoutenable. Les râles de plaisir de sa récente mère l'excitaient.
Lee finit par jouir après être sortie du vagin de l'ange. Le sperme éclaboussa les murs. Lee, alors épuisée, vit tomber une goute de cyprine juste devant elle. En levant les yeux, elle vit juste au-dessus d'elle un sexe en érection gigantesque, plus que le sien, de cinquante centimètres de long et huit centimètres de diamètre. Elle resta bouche-bée et s'aperçut que sa fille mouillait abondamment à la vue de la scène. Elle se mit à rire d'une voix grave. Elle riait fort, à gorge déployée, n'importe qui l'entendrait.

"Intéressant. On dirait que tu as bien élevé notre fille, finalement. Hahahahaha ! Comment t'appelles-tu, ma fille ?"

Trishka ne répondit pas. Elle ne pouvait plus rien dire ni bouger, la folie l'avait momentanément attrapée.

"Bien, ce n'est pas grave si tu ne veux pas le dire. De toute façon je t'emmène avec moi. Dis adieu à ta pourriture de mère, la vraie vie commence pour toi."

C'est ainsi que Trishka se fit enlever par cette femme qu'elle connaissait à peine. Elles marchèrent pendant deux jours entiers sans échanger le moindre mot. Elles arrivèrent dans un village prospère, placé sur une colline. Lee y avait un palais au point culminant. Un somptueux palais qu'elle avait arraché à la population locale par la force. Tout le village lui était soumis.

"À partir de maintenant, c'est ici que tu vivras. Tu as quartier libre dans ce village : viole, bats, fais les souffrir comme bon te semble, tu n'auras qu'à dire que tu es sous ma protection, que tu es ma fille et ils n'oseront rien te faire. En revanche, toutes les nuits dès 21 heures tu devras être à la maison et passer la nuit avec moi, dans ma chambre. Je... t'éduquerai."

Fit-elle avec un sourire sadique aux lèvres.

À son réveil le lendemain matin, Trishka alla se promener dans ce village et se rendit compte qu'aucune échappatoire ne lui était possible. Un mur immense enfermait tout le village. Elle se promena donc, rencontra les habitants, leur disait qui était sa mère sans s'en servir, puis elle trouva un temple qui l'interpella. Elle y entra et y trouva une femme. Une femme très belle, très élégante, aux cheveux, yeux et habits violets qui lui fit signe d'entrer avec sa main.

"Tu es la fille de Lee, n'est-ce pas ? Entre, je t'en prie."

La femme avait un sourire rayonnant et une voix apaisée et calme. Sans ne faire attention à rien, Trishka passa la porte du temple et vint s'agenouiller devant la femme.

"Tu dois être très perturbée après ce que tu as vu. Ta mère m'a tout raconté. Elle a dû te paraître horrible, mais dis-toi qu'elle ne l'est pas tant que cela. Elle nous protège tous, tout le village, elle nous défend contre l'adversité au quotidien au simple prix d'une soumission parfaite de chacune d'entre nous. Elle peut s'avérer brutale, mais en général ce qu'elle fait est juste. Seule ta mère n'a pas le droit à sa protection et est au contraire traquée est martyrisée par Lee. Je crois qu'en fait Lee n'arrive pas à éprouver son amour pour elle comme tout le monde..."

Trishka écoutait cette femme sans ne rien dire. Elle ne savait plus quoi croire de tout ce qu'elle avait vu.

" Ta mère m'a demandé de te former à la magie. Apparemment tu aurais de grosses réserves d'énergie, vu la taille de ton sexe. Je vais t'apprendre à utiliser ton corps pour créer des décharges électriques, à donner des coups de pieds surpuissants et à user de tes cheveux comme le fait ta mère. Tu ne sembles pas capable de quoique ce soit d'autre, malheureusement. Ton autre mère, Seihi, n'est pas une combattante et tu n'as hérité d'elle aucune faculté. "

Ainsi Trishka passa une première journée d'entraînement intensif. Exténuée et découragée de voir qu'elle n'arrivait à rien, elle rentra chez elle à 21 heures piles. Sa mère était assise sur un sofa rouge et buvait du thé.

"Je... je suis rentrée, mère..."

Prononça Trishka d'une voix hésitante. Lee écarquilla les yeux, posa sa tasse sur la table et dit le sourire aux lèvres :

"Haha, ainsi donc tu as une voix. Bon retour à la maison ma puce. Tant que tes cordes vocales semblent décidées à communiquer, donne-moi ton nom et dis-moi comment s'est passée ta journée.
- Trishka. Si-ho Trishka. La journée était épuisante et je n'arrive toujours pas à concentrer mon énergie...
- Je vois que ta mère a eu la présence d'esprit de te donner mon nom. Tu devais donc être au courant de mon existence... Ne t'en fais pas pour l'entraînement, ce sont des épreuves longues et fastidieuses. Si tu étudies et écoute madame Shaïn, tu finiras par y arriver."

La vérité est que depuis tout ce temps, Trishka n'avait jamais fait attention au fait que son nom différait de celui de sa mère. Les autres filles n'étant pas toutes nées sur l'île-même, elle n'avait pas fait le lien entre les noms des mères et des filles de ses connaissances jusque là. Elle ignorait complètement l'existence de sa seconde mère. D'une petite voix, elle demanda bêtement :

"Qu... Qui êtes-vous concrètement ? Que me voulez-vous ? Pourquoi avez-vous tapé ma mère ? Quel est cet endroit ? Je veux tout savoir !
-Oï oï, tu poses beaucoup de questions, dont beaucoup de connes. Je suis ta mère. J'ai violé ta mère il y a seize ans de cela et de mes spermatozoïdes tu es née. Tu possèdes mes gènes en toi. Mon sang coule dans tes veines. Je suis une mage qui a parcouru toute l'île et a aidé les habitantes contre des services charnels. Ce village est mon village, je les protège, et quand j'ai besoin de me vider je vais voir les habitantes qui se jettent sur ma queue. Ta mère, Seihi, oublie-la. Ce n'est qu'une effrontée qui t'a cachée à moi, qui t'a privée d'une vie paisible et aisée pour te faire travailler. Maintenant je suis ta seule mère. Je tiens à toi, moi. Je ne te donnerai jamais comme a failli le faire ta stupide mère il y a quelques jours. Putain ce qu'elle m'a déçue ce jour-là... moi qui l'aim..."

Elle s'arrêta et, rougissante, laissa tomber une larme le long de sa joue. Elle passa sa mains sur ses yeux se reprit aussitôt.

"Bref, fais ta vie ici, obéis-moi, deviens une mage puissante et suis-moi. Tu seras ma fille protégée, et je serai ta maîtresse. Tout ce que je te demanderai, ce sera de m'obéir aveuglément, de faire tout ce que je te demanderai, surtout les services sexuels. Si tu refuses, je te fais enfermer sur la place du village et les habitantes viendront te violer quand l'envie leur prendra. Tu dois me trouver dure, mais d'un côté je sais que tu n'as aucune raison de refuser."

Trishka ne répondit pas. Elle commençait à se demander si cette mère valait mieux que l'autre. La seule envie qui lui vint à l'esprit fut de vivre seule, libérée de toute emprise et de n'obéir à personne. Mais elle n'avait pas le choix, elle allait devoir passer sa vie aux côtés de sa mère.

"Si tu as compris c'est très bien. Commençons, viens là et fais-moi venir dans ta bouche. Tu devras apprendre à bien me sucer, car c'est quelque chose que je te demanderai souvent. Allez, exécution."


Cent vingt ans passèrent ainsi. Trishka avait acquis des connaissances parfaites dans les domaines enseignés par Shaïn, avait fait la connaissance de tout le village, avait gagné la confiance de toutes les habitantes et avait obéi aux exigences de sa mère tous les soirs.
Il était 20 heures. L'entraînement était fini, et Shaïn avait prévenu son élève que celui-ci serait le dernier. Trishka se permit d'interpeller sa professeur.

"Madame Shaïn, je tenais à vous remercier pour votre entraînement durant toutes ses années.
- Haha, ne t'en fais pas pour ça, je l'ai fait parce que je dois énormément à ta mère. Et c'est un plaisir de donner des cours à une élève brillante comme toi. La suite dépend de toi, continue ton entraînement et, comme ta mère, sers-t'en à bon escient.
- Madame, il y a une chose dont je voudrais vous parler...
- Oui Trishka ?
- Je... Depuis le début, vous me plaisez. Vous êtes tellement ravissante... j'ai envie de vous.
-Je te demande pardon ? "

Trishka s'avança vers sa professeur.

"Je vous aime. Faites-moi l'amour."

Elle attrapa les poignets de sa sensei, l'allongea au sol et passa l'heure restante à coucher avec sa professeur, professeur qui se laissa complètement faire, étant elle-même sous le charme de son élève. Mais une fois terminé, Trishka releva la femme à l'aide de ses cheveux, l'immobilisa complètement, et lui détruisit chaque articulation avec ses pieds. Elle jeta ensuite la femme au fond du temple et alla trouver sa mère chez elle. Comme à son habitude, elle buvait sa tasse de thé sur son sofa.

"Bon retour à la maison ma puce. Allez, j'ai passé une dure journée, viens me soulager puis on ira se baigner ensemble.
-Désolée mère, pas aujourd'hui. Aujourd'hui vous la fermez et me laissez vous violer, encore et encore pour les cent vingt putains d'années passées à vos côtés."

Un blanc fut jeté dans la salle que Lee finit par rompre.

"Bwahahahahahahaha ! Quelle blague ! Cependant, je n'aime pas trop la façon dont tu me parles... t'aurais-je mal éduquée ?"

Sur ces mots elle envoya la table vers sa fille, qui l'évita sans problème et passa derrière sa mère.

"Trop lente. J'aurais pu faire cela il y a bien des années... "

Lee prit peur et se retourna subitement. Trishka admira sa mère, ses cheveux bruns et courts, ses yeux rouges paniqués. Alors que Lee envoya une boule de feu vers sa fille, celle-là la renvoya sur sa mère d'un coup de pied. Tous ses vêtements brûlèrent instantanément et elle tomba au sol. Trishka vint se mettre sur elle et l'immobilisa avec ses cheveux.

"Allez, on a du travail. Prenez une grande inspiration, vous ne saurez plus respirer pendant quelques heures."

Elle lui enfonça entièrement son sexe gigantesque dans la bouche et viola sa mère de toutes les manières possibles pendant toute la nuit. Le lendemain matin, la salle recouverte de sperme, elle fit un sac et partit, détruisant le mur de protection d'un coup de talon. Sa mère était encore évanouie sur le sol, du sperme plein l'estomac, la bouche, le vagin...

Trishka alla en direction du champ de bataille. Pendant sa captivité, elle n'avait pas fait attention à la guerre et à la séparation des deux clans. Pour elle, ce champ était comme un terrain de jeu. Elle battait, violait, puis libérait des captives au hasard. Elle ne faisait pas de distinction entre les kerberiennes et les prothéennes. Pour elle, toutes les cavités humides étaient bonnes à prendre. C'est ici qu'elle garda ce casque avec ce lecteur de musique dernier cri chez les prothéennes. Elle l'écoutait dans ses moments de solitude, appréciant la musique savante prothéenne.
Un mois passa ainsi. Un mois de viols et tortures gratuites, quand elle rencontra en plein milieu du champ de bataille un gang de filles tatouées "Pepper Love" sur le bras. Toutes ces filles étaient belles et en parfaite santé. Trishka regarda dans les yeux celle qui semblait diriger le groupe.

"Vous êtes treize... Treize belles filles... Venez que je vous viole une par une, dit Trishka l'air sûre d'elle.
- Hoho, vous entendez ça les filles ? Elle veut nous violer ! Montrons-lui de quel bois on se chauffe, nous les Pepper Love ! "

Le combat fut long, mais Trishka finit par perdre. Sa résistante ayant été remarquable, les filles la firent entrer au sein du gang. Un gang de réfugiées qui se nourrissaient de toutes les combattantes blessées et égarées qu'elles trouvaient, exactement comme le faisait Trishka. Elle eut droit à son tatouage et combattit avec ce groupe pendant des années. Elle s'était fait treize copines. Treize d'un coup. Elle passa les trois plus belles années de sa vie à leurs côtés, puis le groupe se dissolut. Une raison toute bête : la plupart en avaient marre de cette vie et de cette guerre et partirent. Le moral en fut touché, et finalement le groupe disparut. Chacune partit de son côté, dont notre Trishka, qui était triste d'arrêter ces chasses groupées et cette camaraderie, mais qui avait besoin de mener une vie un peu tranquille, de réfléchir à tout ce qui lui était arrivé. Elle retourna de son côté du no girl's land, le côté Ouest, et aujourd'hui elle recherche toujours à dominer des filles et à les faire souffrir. Seulement, elle souhaite aussi trouver l'amour. Le même que celui qu'elle avait réellement pour sa professeur, Shaïn.

Caractère :
Parfaitement neutre, cynique, sans aucun sentiment. Elle voit une fille qu'elle peut soumettre --> elle la soumet aussitôt sans réfléchir. Seulement, en contact d'une fille plus forte qu'elle, elle se soumet aussi très docilement, toujours sans émotion. La seule personne qui pourra lire les pensées de son cœur, ce sera la personne pour laquelle Trishka tombera amoureuse.
La colère ou la tristesse peuvent la faire rentrer dans un état de folie passager où elle tape et viole tout ce qu'elle voit. Cela se produit très rarement, mais quand ça arrive, l'instabilité entre le sang démon et angélique dans ses veines lui fait complètement perdre la raison et elle maltraite tout le monde, même les personnes qui lui sont chères.
Les rares fois où elle n'a pas envie de coucher, elle écoute ce qu'on lui dit et tente brièvement d'aider les gens en besoin, mais elle reste très discrète quant à son passé. Elle ne peut être à peu près supportable qu'une fois complètement vidée.

Évolution :
Pas vraiment pour l'instant. Elle trouvera peut-être une voie au cours de sa vie.
_______________________



Doubles comptes :
Reika Li
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 31 Oct - 18:14 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Lîle des esclaves Index du Forum -> Zone de départ -> Fiches de présentations -> Présentations des Kerberiennes -> Fiches des Kerberiennes validées Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com