Lîle des esclaves  Index du Forum

Lîle des esclaves
Forum RP Yuri et Futanari / NC -18

IndexFaqchercherMembresGroupe S'inscrire Se connecter

[Archives] Seita

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Lîle des esclaves Index du Forum -> Zone de départ -> Fiches de présentations -> Présentations des Kerberiennes -> Fiches des Kerberiennes validées
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Les déesses
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2012
Messages: 526
Date de naissance: 01/01/0001

MessagePosté le: Mer 31 Oct - 18:21 (2012)    Sujet du message: [Archives] Seita Répondre en citant

♥ Nom : Hitame

♥ Prénom : Seita

♥ Age : Aux alentours des 200 années. l'apparence physique en montre le contraire, elle ressemble à une gamine qui vient d'avoir ses dix-huit ans.

♥ Type : Humaine

♥ Particularités physiques : Sa marque qui montre qu'elle appartient aux Kerberiennes est au niveau du front, cette marque est toujours cachée derrière ses cheveux.

♥ Capacités : Elle maîtrise l'art de lire rapidement n'importe quel type d'écrit qui prendrait plusieurs jours voire même plusieurs générations à comprendre et ce, simplement à l'aide de sa magie. Elle maîtrise aussi l'art de contrôler la terre.



Histoire
♥♥♥ De ma terre natale... ♥♥♥

Ce que je me souviens date d'il y a plus d'un siècle, voire sûrement deux. Je n'étais à l'époque qu'une gamine qui était sur un monde dont une multitudes de personnes ne cessaient que de s’entretuer, des créatures bestiales presque qui ne voyait aucune considération pour personne. A mon plus grand malheur ou chance, j'étais née dans un famille riche, peut-être même trop riche, que l'on voulait voir au bout d'un pique de lance. J'étais extrêmement gâtée par tous, même ceux qui n'étaient pas mes parents m'offraient des cadeaux, tous aussi luxueux les uns que les autres. Ce fut à cause de ceci que pendant seize années je vécus, je pus pendant seize années me détendre, ne rien faire, ordonner à mes servants de faire ce que je souhaitais et cela, comme je le voulais. Ils étaient tous dévoués à ma propre personne et au final je finis par haïr ce monde corrompu, qui n'était là que pour m'étouffer de toutes ces offrandes faites à mon égard.

Je devins une fille qui ne cherchait qu'à essayer de soumettre n'importe qui sous mes ordres, par ma simple volonté, une contrée toute entière tombait sous mon emprise et esclaves s'entassaient dans mon palais en me devant allégeance jusqu'à ce que ma vie prenne fin. Ce fut un passé tellement triste, énervant, à la limite de l'ennui. Je finis par traiter mes subordonnés avec gentillesse et décidai de les faire partir un par un de ma demeure démesurée. J'avais eu une vie trop confortable, trop souple, trop ennuyante, je n'avais plus l'envie de diriger mon royaume et je finis par le faire disparaître par de simples mots, je dissolus entièrement l'héritage que l'on m'avait confié.

Finalement, les autres contrées décidèrent de me laisser tranquille avec cet évènement soudain en faisant de mon château, un lieu exempté de taxes, où je pouvais faire toujours ce que je souhaitais et comme je le désirais. Seul mes plus braves et obéissant serviteurs restèrent avec moi. Je pouvais désormais ne plus avoir sur le dos mes imbéciles de ministres, de généraux me disant ce que je devais faire ou ne pas faire, j'étais libre de faire ce que bon me semblait et ceci en ne pouvant compter que sur moi-même. J'avais enfin le goût d'une vie où je devais me débrouiller seule pour subvenir à mes besoins, mais avec l'aide de mes esclaves, soumis à ma propre volonté. Même si cela avait toujours été ce que je désirais, je haïssais toujours ce monde pour finalement parvenir à ce point qui m'avait été donné qu'à l'âge de mes seize ans, je ne désirais désormais qu'une chose : Voir un nouvel horizon...

♥♥♥ ... Vers un autre monde... ♥♥♥

Un jour, quelques semaines après cette pensée qui m'avait traversée l'esprit, un portail se créa en face de moi, dans ma chambre, en plein milieu de cette pièce qui fut le seul endroit où mes pensées pouvaient s'empiler, où seule, je pouvais plonger dans des rêves merveilleux qui ne s'étaient jamais réalisés. J'étais devant cette porte, illuminée de particules de lumières flottantes autour de cette anomalie qui ne pouvait être qu'une illusion. Je pensais encore à un autre monde surement, perdue dans mes pensées, je finissais par devenir folle et voir ce qui ne pouvait exister. Peut-être était-ce une hallucination créée par l'un de mes rêves ou d'une substance que j'avais avalé par mégarde. Ce passage bleu était en face de moi, il restait là, il n'attendait que ma venue ? Pourquoi moi ? Je pensais déjà que cela n'était encore que ma propre imagination qui me jouait des tours.

En définitive, je finis par croire à une chance, une chance minime d'être projeté ailleurs, quelque part où je pourrai étudier un autre monde que le mien et ceci m'emplie d'une joie, tout en ne sachant pas pourquoi. Je fus littéralement aspirée par ce trou de ver, un trou de ver qui finalement relié mon monde à un autre, celui-ci s'était ouvert et autour de moi transcendait quelques lumières qui volaient à une vitesse excessive. Tout ceci était un amas de paranormal, mais était pour moi un spectacle grandiose que je voulais observer aussi longtemps que je le pouvais. Je souhaitais écrire cela dans un livre, mais je n'avais rien en ma possession à cette instant qui pouvait inscrire cet évènement dans mon histoire. Je n'avais que le choix de m'en rappeler. Mais finalement ce voyage se termina rapidement, peut-etre un peu trop à mon goût, je n'avais traversé la porte que quelques minutes et pour moi, cela était bien trop court, je ne pouvais qu'espérer voir un nouveau monde, plus fabuleux encore.

Je sortis de ce trou inter-dimensionnel pour découvrir en-dessous de moi, un monde bleu, dont seul un bout de terre et de verdure comblait cette vaste étendue d'eau d'un bleu profond. Je descendais encore en voyant un continent magnifique se dressait au milieu d'un incroyable espace remplie d'une couleur que le ciel détenait lui aussi. c'était un spectacle éblouissant, je ne fus pas déçue de cela, j'avais enfin trouvé un nouveau monde prêt à être exploré, j'avais finit par quitter ma terre que je haïssais tant depuis des années.
J'atterris lentement, délicatement sur le sol d'une grande et fabuleuse ville, animée par des femmes qui s'entraidaient main dans la main. Je ne voyais pas d'hommes, ils n'y avait pas ces bouffons qui ne cherchaient qu'à se faire aimer en pensant que tout pouvait leur appartenir, il n'y avait que les femmes ici qui dictaient leurs lois, mais dont toutes devaient obéir à ces lois fondamentales. J'avais finalement pénétré dans un nouveau monde, un monde où je pouvais évoluer librement et comme je le désirais.

♥♥♥ ... Où j'étais comme une étrangère... ♥♥♥

Je n'avais fait que mes premiers pas sur cet autre univers qui me semblait familier, puisque j'utilisais directement et pour voir si cela était possible ma magie. Je pouvais créer encore des golems et pour ne pas faire de dégâts à cette ville magnifique, je décidai d'en créer deux petits qui ne dépassaient pas ma taille. Il était évident qu'un tel édifice que cette grande cité était, ne pouvait recevoir de lourds dommages collatéraux, cela aurait été d'ailleurs complètement contraire à ce que je pensais de ce monde ; pourquoi aurais-je eu l'envie de le détruire alors que je venais à peine d'arriver et de le contempler. C'était tout bonnement merveilleux, mais déjà quelque chose me tracassait ; j'étais venue ici par un portail qui était dans les cieux et j'étais atterrie en plein milieu d'un cité inconnue remplie de femme dont chaque mètre carré était occupé ; comment ne pas se faire remarquer de la sorte ?

Et mon raisonnement se trouva être juste, puisque tous me regardèrent, ahurie par ce que je venais de faire ou simplement par le fait d'être tombée du ciel ? Je pensais simplement à la deuxième possibilité, cela ne devait pas être courant de voir des jeunes femmes tomber depuis les cieux et invoquer des golems de terre qui obéissaient au doigt et à l'oeil du maître invocateur. Mais j'eu un mauvais pressentiment, ce n'était au final pas la deuxième option, elles regardèrent plus mes golems et moi-même, plutôt que se poser des questions sur comment j'étais venue ici. C'était un léger problème que je pensais rapidement résoudre en expliquant ardemment que je pouvais contrôler la terre grâce à la magie, mais tous reculaient un peu plus, elles devenaient de plus en plus méfiante à mon égard. Au final, je décidai de partir de cette ville avant de croiser une passante couverte d'un long manteau de couleur noir.

- Un instant !

- Euh... Oui ?

- Quelle est le nom de cette ville et pourquoi ces femmes me dévisagent-elles lorsque j'ai invoqué ces deux golems ?

- C'est normal, nous sommes des Prothéennes et la magie ici signifie que tu es une Kerberienne, donc une ennemie !

Après cette phrase très explicative qui faisait de moi déjà une ennemie à ces femmes alors que je venais à peine d'arriver ici, elle sortit un bout de métal court de sa cape et celui-ci se prolongea après que la femme en face de moi ait finit par agiter ce tas de ferraille. C'était clairement une sorte d'épée, elle voulait donc se mesurer à moi et pourtant, je n'avais aucune envie de me battre, mais puisque la situation l'obligeait, je décidai de faire grandir l'un de mes golems qui devint aussi haut qu'une tour de garde, de quoi piétiner des insectes tels que ces vulgaires petites isolantes.
Une partie d'entres-elles s'enfuirent à la vue de mon monstre, d'autres renforcèrent mon ennemie en formant un petit groupe d'une dizaine de femmes avec leur épée ressemblant là où j'étais, à de petits cures-dents. Je décidai de ne pas me laisser avoir par de simples épéistes et surtout de ne pas déshonorer mon statut de dominante que j'avais sur eux à cet instant. Je donnai l'ordre à mon colosse de terre de planter son poing dans le sol, afin de les écraser, j'avais cru que je les avais tuées sur le coup, mais celles-ci tinrent encore le coup, je pensais pouvoir définitivement ne rien faire contre elles, mais je ne voulais pas commencer cette nouvelle vie ainsi, et je décidai donc de m'enfuir en demandant à mon amas de terre de me projeter dans les airs à une vitesse effroyable.

Une nouvelle fois, j'étais dans les airs, j'avais été traitée comme une étrangère par le simple fait d'utiliser la magie. Il existait donc des "amies", des autres femmes qui avaient le même pouvoir que moi ; celui de contrôler la magie, l'art de faire appel l'énergie spirituelle du monde pour en faire son allié. Je décidai alors de voler, encore et encore avant de chuter lentement vers une nouvelle cité, allais-je avoir un accueil plus chaleureux ou encore hostile ? Tout ce que je pouvais savoir était de ne pas tomber sur des Prothéennes et rencontrer plutôt ces fameuses Kerberiennes pour réussir à tisser quelques liens en ce nouveau monde.

♥♥♥ ... Mais où ma légende venait de naître. ♥♥♥

Une nouvelle ville, en un rien de temps je compris le système de ce monde : deux nations ; l'une possédant la puissance technologique et la cybernétique et l'autre, la puissance magique et la maîtrise spirituelle du monde. Comme le voulait la tradition ou la coutume, j'eu vite une marque sur le front, un sceau qui faisait de moi une Kerberienne, une ennemie des Prothéennes. Je n'avais pas vraiment eu le choix, mais cela me faisait affreusement sourire et me rendit heureuse, car enfin j’allais pouvoir me débrouiller et montrer mes talents à ce monde, avoir ses propres subordonnées en faisant voir à toutes que j'étais une grande magicienne. Je pensais que j'allais enfin avoir le mérite de me nommer ainsi, mais je devais surement faire mes preuves.

Je n'avais pas l'intention d'obéir à qui que ce soit et au final le temps passa, avec lui je transcendais le temps, je ne vieillissais pas ; une caractéristique de ce monde peut-être ? J'avais fait mes preuves, j'avais durant des années et des années, des décennies, puis cent ans, deux cent ans à me faire une place au sein de la communauté Kerberienne. J'avais compris le système, mais la seule chose qui m'intéressait, à part mettre à terre et soumettre mes adversaires à ma personne, était de connaître ce monde dans les moindres détails et même un jour d'utiliser toute la connaissance que j'avais amassée pour faire de moi une grande et puissante mage dont toutes devraient m'obéir au doigt et à l'oeil. Je ne désirais plus que cela, je ne voulais qu'augmenter mes connaissances à l'aide de ma magie et passer mon temps à contempler ce monde, à lire des livres dans quelques petits coins de verdure.

Même si j'avais été reconnue totalement avec mes faits et les grandes connaissances que je disposais et cela, en apprenant à d'autres mage la magie de la terre, plusieurs clans qui se disputaient pour régner sur la nation des Kerberiennes voulurent petit à petit m'enrôler chez eux. Chaque fois, je déclinais les offres ; je ne voulais en aucun être la subordonnée d'autres personnes et je préférais même avoir mes propres esclaves et servantes pour arriver à mes fins, et si il fallait avoir un clan, alors j'en créerai un de mes propres mains.
Ainsi, pendant plusieurs années, je décidai de temps à autre de procéder à des recherches afin de trouver quelques esclaves prêtes à se dévouer entièrement à moi, corps et âme. J'avais décidé de me lancer dans une course à la domination, afin de régner sur les Kerberiennes qui étaient trop divisées. Je voyais cela comme de la peste qui se répandait partout sur notre nation, nous devions mettre un terme à nos conflits internes afin de nous concentrer sur nos ennemies ; ainsi, je voulais faire des Kerberiennes, une nation qui ne soit pas déchirée par les clans, mais une nation où toutes étaient unies jusqu'à la mort, ce qu'avait ces vermines de Prothéennes.

- Un jour... Vous devraient toutes m'obéir... Vous serez unies sous mon autorité...


Caractère
Hitame est du genre à ne jamais se laisser faire par qui que ce soit, est de temps à autres arrogante envers quiconque la dérangerai pendant sa lecture quotidienne, elle est assez intelligente, prend les décision au bon moment et surtout au bon endroit. Elle n'a que faire des autres, sauf si celles-ci sont assez proche d'elle, pourtant, elle ignore beaucoup de personnes et préfère se plonger dans les livres et autres tas de parchemins pouvant lui apporter quelque chose. Le plus souvent, elle recherche la tranquillité durant ces moments et punira quiconque enfreignant cette règle. Vous l'aurez compris, Seita n'est pas du genre à se faire des amies sur un coup de tête et est plutôt une personne à éviter le plus possible si vous tenez à vos membres.
Elle aime pourtant faire souffrir les autres filles, elle n'a jamais l'intention de stopper ce qu'elle fait, tant qu'elle n'a pas ce qu'elle cherche. Hitame se sent toujours supérieure aux autres et elle n'hésitera pas à le faire savoir, que ce soit en utilisant la magie ou seulement par le simple fait d'utiliser des mots. Elle a toujours eu ce qu'elle voulait et ceci n'est pas sur le point de s'arrêter, car elle continuera toujours ce qu'elle voulait finir et même si elle doit marcher sur n'importe laquelle de ses amies ou subalternes.

Seita n'est pas très bavarde, on pourra souvent la voir en train de zyeuter, fixer quelque chose ou quelqu'un pendant un long moment. Elle ne parle pas beaucoup et utilise souvent des mouvements de la tête ou des gestes simples pour se faire comprendre, mais elle ne répondra jamais directement et ce, même après une question qui demande une réponse dans l'immédiat. Elle se lève parfois sans raisons particulières et très rapidement lorsqu'elle est assise sur une chaise et ou sur un coin de verdure et ceci, quand elle pense à quelque chose d'important. Il arrive parfois qu'elle se souvienne de certaines petites choses n'ayant aucune importance et à cet instant, elle le fera savoir à n'importe qui.
Seita à toujours l'air d'être sérieuse, calme et attentionnée à ce qu'elle fait, mais la moindre petite chose qui la tracasse ou qui l'énerve peut changer la donne et peut se montrer tout à coup effrayante ou d'un air extrêmement intéressée. Malgré tout cela, elle voudra toujours avoir le dessus et ce, sur n'importe quelle fille. Elle a toujours su qu'elle était une vrai petite dominatrice et fera tout pour le prouver. Elle aime par dessus tout entendre la douleur des autres et l'amusera souvent, ce qui entraînera le fait qu'elle veuille que cela continue.


Evolution
Cherchera à devenir une leader des Kerberiennes et même si cela doit inclure la soumission de n'importe laquelle de ses amies. Cherche à approfondir ses connaissances sur ce monde afin de devenir un grande mage et être respectée par toutes.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 31 Oct - 18:21 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Lîle des esclaves Index du Forum -> Zone de départ -> Fiches de présentations -> Présentations des Kerberiennes -> Fiches des Kerberiennes validées Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com