Lîle des esclaves  Index du Forum

Lîle des esclaves
Forum RP Yuri et Futanari / NC -18

IndexFaqchercherMembresGroupe S'inscrire Se connecter

[Archives] Alcibié

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Lîle des esclaves Index du Forum -> Zone de départ -> Fiches de présentations -> Présentations des Kerberiennes -> Fiches des Kerberiennes validées
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Les déesses
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2012
Messages: 526
Date de naissance: 01/01/0001

MessagePosté le: Mer 31 Oct - 18:33 (2012)    Sujet du message: [Archives] Alcibié Répondre en citant

Nom : Alcibié

Prénom : Da Silva

Age : 93 ans

_______________________



Particularités physiques : Aucune cicatrice, ni piercing ni tatouage. Juste pour préciser : elle mesure 1m75.

Capacités : Alcibié une créature apparentée aux Vampires mais issue de manipulations magiques qui lui donnent plusieurs dons assez spéciaux. En plus de tous les attributs féminins elle peut déployer un appareil génital masculin en parfait état de fonctionnement. Force, rapidité et acuité sensorielle accrus sont parmi ses avantages les plus facilement décelable. Mais Alcibié possède un métabolisme hors-normes à plus d'un titre. Son appareil génital féminin génère des ovules selon ses besoins. Fécondés par une semence viable, ces ovules se divisent en cellule-souches qui servent à la régénération de son organisme. Elle peut ainsi se remettre de très graves blessures, endurer des conditions environnementales extrêmes et résister à toutes formes de maladies ou d'affection (du moins pour autant qu'elle sache). Le prix à payer est une stérilité absolue. Autre avantage par rapport aux Vampires pure souche : elle n'a aucun besoin de sang humain, et peut très bien survivre une longe période en se nourrissant comme un être humain. Elle ne craint pas non plus soleil. Mais ses dons et sa jeunesse éternelle dépendent de son approvisionnement en semence.


_______________________



Histoire : Tout commence avec une jeune étudiante du nom d'Alicia qui suit de brillante études. Son double cursus d'histoire de l'art et d'art du spectacle lui laisse peu de place pour une vie sentimentale, elle laisse la priorité à ses cours en se disant que les choses évolueront d'elles-mêmes. Et un soir de décembre c'est ce qui finit par arriver. Au départ une simple fête étudiante à laquelle elle se laisse embarquer par ses copines. Peu à l'aise dans ce genre de situation, Alicia passe une bonne partie de la soirée dans son coin. Elle échange quelques mots rassurants avec ses amies, qui essaient de la convaincre d'aller s'amuser. Elle observe également ce qui se passe, les jeu de boissons et les parades de séductions de la faune étudiante. Mais les rares personnes qui tentent de l'aborder se heurtent à un mur de timidité maladive. D'autant qu'il y a une jeune femme à cette fête, qui attire toutes les attentions.

Alicia ne tarde pas à apprendre son nom : Mégane. De toutes les personnes présentes Mégane est bien la seule qui parvient à engager la conversation avec Alicia. Au bout de quelques heures l'alcool et la fatigue se font sentir sur la plupart des convives. Les deux jeunes femmes sont parmi les rares à y échapper. Mégane invite donc Alicia à l'accompagner ailleurs, dans une autre fête. D'abord réticente elle finie par accepter la proposition de cette mystérieuse jeune femme. Charmante, sûre d'elle et cultivée, Mégane lui fait un effet qu'Alicia n'est pas certaine de vouloir admettre. Elle se laisse pourtant guider pour une nuit blanche qui se termine à l'aube dans une suite du meilleur hôtel de la ville. Mais pour autant rien d'indécent ne s'est passé entre les deux jeunes femmes.

Mégane reparaît quelques jours plus tard, à la fac d'Alicia. Elle revient régulièrement pour discuter avec elle, se promener, déjeuner, et de temps à autres l'emporter dans une nouvelle escapade. Peu à peu Alicia se laisse attirer par cette riche héritière qui sort toujours de nulle part pour embellir son quotidien. Et tout naturellement, quand arrive la fin du deuxième semestre, l'étudiante libérée de ses cours laisse libre cours à ses sentiments. Mais au bout de quelques semaines d'une relation passionnée, Mégane révèle à son amante le secret de sa fortune : elle n'est pas humaine, et bien plus vieille qu'il n'y paraît. En trois siècles Mégane s'est montée un petit empire dans le milieu de l'art, et vit maintenant sur ses confortables acquis.

D'abord effrayée Alicia reprend ses distances. Après plus d'un mois de doutes, parsemé de nuits sans sommeil, elle reprend contact avec Mégane. Leur relation enfin libérée du secret de Mégane prend un tour débridé. Bientôt elles ne peuvent plus se passer l'une de l'autre. Mégane finance les études d'Alicia, qui finit par obtenir son diplôme au bout de deux ans. Ses études bouclées, Alicia entre au service de son amante pour gérer ses collections d'œuvres d'arts, ainsi que divers événements mondain ou caritatifs. Les deux jeunes femmes mènent une parfaite vie de couple, Mégane entraînant sa nouvelle âme sœur dans ses plaisirs coupables.

Mais la vie n'est pas rose pour autant. Mégane n'est pas humaine, et pour certains c'est une raison de vouloir sa mort. Alicia se retrouve un jour prise entre les tirs et s'en sort heureusement indemne. Mégane n'en est pas moins effondrée de l'avoir exposée au danger. Il est déjà clair qu'Alicia n'est plus en sécurité. Elle supplie donc Mégane de la transformer en un être de son espèce, abandonnant par la même occasion famille, amis, passé et perspectives d'avenir. Elle abandonne également son nom pour prendre celui de Mégane : Da Silva, et se rebaptise Alcibié, référence obscur aux Amazones des légendes grecques. Mégane n'y consent qu'à contrecœur, puis réalise bien vite que cette solution était la meilleure.

Les attaques se succèdent à un rythme de plus en plus soutenu, jusqu'à déborder au grand jour. De simples agressions Mégane et Alcibié deviennent la cible de véritable attentats, puis d'attaques violentes et organisées. Les affaires de Mégane ne sont pas épargnée, à force de procédures judiciaires elle voit sa fortune fondre comme neige au soleil. Leurs gardes du corps humains ne suffisant plus, les deux créatures décident de s'armer pour se défendre elles-mêmes. En quelques années elles passent de femmes riches et influentes à un couple de parias en fuite déjà appelé "monstres" par les humains.

Quand les barrières entre les mondes tombent et que la guerre éclate, Mégane et Alcibié se retrouvent seules contre tous. N'étant pas humaines elles sont la cible des Prothéens. Étant les seules représentantes de leur espèce elles ne trouvent aucune aide du côté des Kerberiens. Elles passent les dix années suivantes à se battre et fuir aux environs des zones de combat. Elles survivent en récupérant ce quelles peuvent dans les ruines des batailles, et capturent ça et là un homme ou une créature mâle pour se maintenir en pleine capacités. Mais la plupart du temps elles doivent se débrouiller entre elles, ce qui risque de les épuiser.

Un jour elles se retrouvent prises entre deux feu dans une bataille acharnée. Entre la magie des créatures et les armes destructrices des humains, le carnage est total. Alicibié est gravement blessée, mais le plus dur pour elle est de tenir dans ses bras Mégane, blessée à mort en tentant de la sauver. Quand la bataille prend fin Alcibié reste à genoux au milieu des corps, des cratères d'obus et des carcasses de véhicules. Alors qu'elle attend la mort, c'est la voix de la déesse des créatures qui lui parvient. Malgré sa peine et son désespoir, elle se laisse convaincre par la promesse de paix.

Dans le nouveau monde, Alcibié met beaucoup de temps à se remettre de toutes ses épreuves. Malheureusement, alors qu'elle commence à peine à croire que la vie peut avoir du bon, la guerre froide éclate entre Prothéennes et Kerberiennes. Cette fois elle n'attend pas pour reprendre les armes, mais ne s'attache à aucun camp. Au fil du temps elle devient l'une des plus célèbres et détestées charognardes de la frontière. Matériel, informations ou femmes : elle vend ce qu'elle trouve aux deux camps. Mais Kerberiennes comme Prothéennes s'énervent d'autant plus qu'elle s'entête à esquiver leurs pièges et leurs coups dans le dos. Sa notoriété grandissante, Alicibié commence à voir les limites de sa condition et le danger qu'elles représentent.


Caractère : De jeune et naïve Alicia à Alcibié la contrebandière le chemin fut long et douloureux. Si au fond d'elle-même elle cache la fille généreuse, pleine d'espoir et compassion qu'elle fut jadis, en surface c'est une toute autre personne. Les dix ans de guerre qu'elle a traversé avec Mégane avaient forgée une femme au caractère d'acier chauffé au rouge. Tueuse impitoyable quand il s'agissait de de protéger l'amour de sa vie, mais toujours aussi tendre avec cette dernière. La mort de Mégane a étouffé tout c'est qu'elle avait gardé de son humanité.

Aujourd'hui Alcibié ne trouve plus de repos qu'après un combat violent ou une séance de sexe débridé. Elle se voit elle-même comme une relique de l'ancien monde. Contrairement aux autres monstres elle ne se nourrissait pas de la peur des hommes mais de leurs vices. Une véritable œuvre d'art vivante dédiée à la décadence. Mais voilà : il n'y a pas d'hommes sur l'île. Elle vit donc selon quelques principes simples qu'on peut résumer par : rien à taper. Elle ne risque pas de mourir, elle ne compte pas s'écraser, et après ce que les hommes des deux camps lui ont fait sur l'ancien monde elle n'est pas très encline à s'engager.

Pour ajouter à la disharmonie de son être et de son monde : elle est une tueuse cernée d'immortelles. Aussi passe-t-elle son temps à faire n'importe quoi, n'importe comment avec n'importe qui. La vie est pour elle une vaste blague dans laquelle se prendre un coup de masse sur la tête n'est plus qu'un gag éculé.


Évolution : Alcibié veut changer ses habitudes, idéalement en trouvant une partenaire hermaphrodite pour la suivre dans ses éternelles conneries.

Et peut-être, au fil du temps, mettre son passé à plat... de préférence au fond d'un trou bien profond où elle pourra l'enterrer pour de bon.

Ou devenir l'esclave d'Akane !

_______________________



Je certifie avoir lu le règlement du forum : je certifie avoir lu le règlement du forum
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 31 Oct - 18:33 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Lîle des esclaves Index du Forum -> Zone de départ -> Fiches de présentations -> Présentations des Kerberiennes -> Fiches des Kerberiennes validées Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com